Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mélie-Mélo de Lolo
  • : Notre petit bonhomme de chemin pour concevoir ce qui devrait être si simple: un bébé. Mais aussi, un défouloir, une soupape, un endroit pour confier mes mots et mes maux.....
  • Contact

Profil

  • meliemelo79

Archives

14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 15:48
Depuis la semaine dernière, mon homme ayant enfin son emploi du temps pour l'année, les examens s'enchainent. Vendredi, pour son plus grand plaisir, Mr est aller au laboratoire pour sa dernière br****** sur prescription, comprenez par là son spermogramme. Un nouveau laboratoire, tout aussi glauque que le précédent, un peu mieux pour l'intimité. Nous nous attendions à un nouveau résultat couvert d'étoiles et de 0, avec pour conclusion: azoospermie. Et samedi, surprise. Les résultat arrivent ( rapide, soit dit en passant) avec pour conclusion: rares spermatozoides imobiles dans le culot de centrifugation du liquide séminal de faible viscosité. Est-ce une bonne nouvelle? En effet, je sait bien que nous ne ferons rien de ces quelques zozos imobiles mais n'est ce pas un signe qu'il y a production quelque part? C'est nul, mais ça me donne de l'espoir pour la biopsie..... Mon homme, lui, prend ça avec beaucoup de détachement. Je crois qu'il ne veut pas le prendre pour une bonne nouvelle, il est tellement triste de tout cela..... Il a beau dire que son cancer ( découverte à 5 mois= chirurgie, rechute à 18 mois= chimiothérapie, tout ça dans les années 80...) ne l'a pas affecté vu son jeune âge et l'absence de souvenirs, tout cela resurgit aujourd'hui avec toutes les conséquences de ces traitements. Pour terminer et ça je ne sais vraiment pas quoi en penser, il a fait une prise de sang fsh/ testostérone. La testostérone est normal, par contre la fsh est à 23, 3 (norme=1,5 à 12,4). Nous n'avons rdv que le 1 octobre avec le gygy pma, ça va être long.... En attendant, echo des  voies séminales mercredi.... Une nouvelle surprises dont nous ne saurons quoi penser..????? J'aimerai que le temps passe plus vite et que la biopsie soit faite.....
Partager cet article
Repost0
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 19:22

Salut, moi c’est Mr Azoospermie

Bon je n’ai pas le droit de lire le blog de M’mselle MelieMelo mais vu que je lui est installé un logiciel permettant d’écrire sur le blog et sans forcément être connecté je m’arroge le droit d’y mettre un billet surprise sans son accord (Kim Jong Il vous saluant c’était moi …)

Voila, c’était juste pour dire que tjrs pas de bébé mais des projets qd même … dont en voici au moins deux, en vidéo, d’ici à la fin de l’année :

 

 

Bien sur, il serait stupide de ma part de ne pas terminer ce billet par un truc qui l’emmerde … (vu qu’elle n’est pas la, autant en profiter) : il s’agit du rêve de tout parent concernant son enfant (…plus ou moins)

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 19:28
Ce titre va peut-être en choquer certaines mais je n'arrive pas à m'autoriser à y croire, juste un peu.
Je m'explique: les chances de trouver quelques survivors à la biopsie semble vraiment minimes. Du coup, de peur d'être déçu je m'interdis tout espoir. Je me suis dit que ce serait le miracle de la fin d'année, et comme je suis loin d'être chanceuse et que je ne crois pas au miracle....
J"ai peur de m'écrouler si la biopsie est négative, j'ai peur que cet espoir si il s'avère déçu nous détruise, fasse imploser notre couple. Je me protège donc comme je le peux..... Pourtant, la nuit, l'espoir me rattrape, je rêve de grossesse et de bonne nouvelle iminente.... Ca m'épuise...... Le pire, c'est que le jour je me met presque à espérer!!!! Puis je m'interdit d'espérer..... Comme si il y avait la voix naive et la voix blasée qui bataillaient pour avoir ma peau!!! En ce moment, c'est la blasée qui l'emporte plutôt, jusqu'à cette nuit peut-être.....!!!!!
Partager cet article
Repost0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 13:54
C'est juste une petite anecdote que vous avez toutes du vivre un jour, une petite tranche de vie banale. A mon travail, une collègue est au courant de mon parcours. Nous sommes très différente, pas amies, mais, c'est une "bonne" collègue en qui j'ai confiance. De retour de vacances, je lui raconte donc l'azoospermie, nos vacances plutôt gâchés, etc.... Nous parlons aussi de mon gygy, que j'ai trouvé vraiment très bien, humain et professionnel. Et là, les larmes aux yeux, elle finit par m'avouer qu'elle est enceinte de 3 mois, qu'elle vient de passer son écho et que tout va bien. Pour la première fois depuis longtemps, je suis réellement heureuse pour une personne à l'annonce de sa grossesse. Elle souhaite un deuxième enfant depuis longtemps mais pas son compagnon, je connait sa souffrance face à ça. Il se serait apparemment décidé lorsqu'il a compris sa souffrance. Je la félicite donc, je doit presque la consoler ( ça je trouve ça beaucoup moins cool.....), et tout l'après-midi, elle ne me parle plus que de ça. De ses nausées, sa fatigue, son congé mat, etc.... Est-ce égoiste d'avoir du mal à écouter tout cela? Enfin, après mettre réjouis sincèrement ça m'a profondemment gonflé et plombé le week-end.... Suis-je égoiste? Elle aussi d'ailleurs? Je déteste ce que l'infertilité fait de moi.....
Partager cet article
Repost0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 10:50
Un peu d'angoisse avant ce rdv, qu'allait il nous proposer?
 Nous avons été très bien acceuilli, la secrétaire a une voix toute douce, est calme, à l'écoute. Le Dr P. est lui aussi très sympa. Il y a des personnes à qui on fait confiance tout de suite et avec qui ça accroche, ça a été le cas. Pourtant, c'était pas gagné.... Lorsque je suis stressée, je suis plutôt sur la défensive et peut paraître facilement agressive. De plus, l'acceuil de la clinique n'est pas au top, on nous a baladé d'un endroit à l'autre jusqu'à ce qu'on nous indique le bon endroit en nous disant devant tout le monde " c'est pour la pma, c'est ça? ", niveau secret médical on repassera.... Après un dédale de couloir, arrivée dans la salle d'attente. Mon homme me dit " on rentre dans une secte ou quoi? " Des photos de bébé et des faire- parts sur tous les murs, c'est plutôt agressif pour moi..... Il y en a que ça rassure peut-être....
Nous sommes restés environ 1 h dans le cabinet. Il est franc, ne nous a rien promis, semble honnête, prêt à nous laisser prendre nos décisions par nous même. Il n'a pas caché à mon homme que la biopsie avait bien peu de chance d'aboutir sur une découverte de zozo. La chimio, la chirurgie sur le petit bassin explique avec certitude son azoospermie. Nous avons au moins cette " chance", nous en connaissons la cause, nous n'allons pas trainer des mois avec pleins d'examens. Nous avons aussi parlé du don et c'est modalité. Ce serait lui qui ferait les inséminations avec les paillettes de donneur.
Le bilan est donc plutôt positif. Le relationnel est bon. Et il m'a même dit que j'avais de belles trompes...!!! La seule chose qu'il nous a promis, c'est de savoir où nous allons d'ici la fin de l'année. Donc au programme, prise de sang de nouveau pour moi dans " leur" labo. Prise de sang pour Mr, ainsi qu'une echo testiculaire et prostate ( aie, aie, aie), ainsi qu'un deuxième spermogramme, juste pour le plaisir....Nous le revoyons à la fin du mois de septembre avec tous ça et il nous réoriente sur un uro pour la biopsie. L'uro a l'air plutôt froid ( il nous l'a dit à plusieurs reprises.....) mais compétent et rapide, c'est ce qui compte...
 Pour ce qui est de mon homme, j'ai un peu de mal à comprendre ce qu'il ressent.... En sortant du rdv, il me dit " que ça le gonfle". Lorsque je lui est dit qu'il n'y avait pas d'obligation, il me regarde et me dit " ah bon?" " tu m'as bien dit que tu n'imaginerais pas ta vie sans bébé? Si je veux te garder il faut le faire alors?" je lui ai donc demandé si il envisagé sa vie sans enfant. Il a répondu par un haussement dépaule en me disant " tu sais, je suis un homme..... Je le ferais pour toi." Fin de la discussion. C'est dur de leur faire cracher le morceau..... Les hommes et la verbalisation, toute une histoire! Pourtant, je ne suis pas du tout satisfaite de ces réponses. Je ne veux pas qu'il me le reproche plus tard, que ça pèse sur notre couple.... affaire à suivre.
Partager cet article
Repost0
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 10:39
C'est avec plaisir que j'ai passé quelques jours chez une de mes meilleures amies. C'est bon quand la vie reprend le dessus, avec ces rires, ces projets et sa liberté. Point de femme enceinte ou de projet bébé, juste des moments de légèretés entre amis. Me voilà de retour, un peu plus légère, en attendant le 24 pour notre premier rdv pma.......
Partager cet article
Repost0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 12:17

Et voilà, il fallait que ça arrive….. Je reprend le travail ce soir pour 2 nuits….. Puis de nouveau 7 jours de récup post série de nuit. Petite reprise donc, mais quand même la fin des vacances digne de ce nom…..

Nous avons tout de même réussi à passer des vacances pas trop merdique. Après un début difficile, nous avons réussi à nous détendre, nous reposer et passer de bons moments ensembles.

Je me questionne actuellement sur le don. En effet, ma sœur a eu recours à un don d’ovocyte pour avoir mon neveu après un long parcours fiv de 8 ans. Nous avons donc pu en parler. Ca me pose question par rapport à la filiation. A quoi va ressembler notre arbre généalogique….. Nous en sommes venu à la conclusion qu’au moins, si nous avons nous aussi recours au don, les deux enfants pourraient partager “ cette différence” ensemble. Surtout qu’ils seront aussi enfant unique donc il faudra bien qu’il trouve autre part un copain de jeux et de secrets…. Il faut que l’on fasse le deuil de ça aussi, la fratrie. Je me vois mal connaitre cette galère plusieurs fois…. Et puis si on arrive déjà à en avoir un, ce sera déjà limite miraculeux. Pour en revenir au don, elle a pu m’expliquer comment elle l’avait vécu, la nécessité de l’anonymat de la donneuse pour elle, afin d’accepter que c’est son enfant à elle, même si il ne porte pas notre patrimoine génétique. Ils sont tous les deux très ouvert sur le sujet. Ils en parlent facilement, mon neveu a déjà entendu parler du don et de leurs difficultés pour l’avoir, et il n’a que 17 mois. Je pense qu’il pensera l’avoir toujours su. Quels répercussions ça aura sur lui plus tard, ça on ne peut pas le savoir mais ce qui est sur, c’est qu’on a tous des questions existentiels à un moment donné issu du don ou non. J’ai pas mal fureté sur des site abordant la question et donc sur celui du collectif pour la levé de l’anonymat. La chose qui m’a choqué, c’est que tous ceux qui raconte leur histoire ont appris l’existence du don à 16, 18, 21 ans. Ca c’est destructeur, je vous passe la phrase “ ton père n’est pas ton père”, beaucoup de tact et de psychologie….. C’est qui le père? Le donneur? Je ne pense pas qu’il comptait devenir père de tous ces enfants en faisant ce très beau geste altruiste qui ne va pas de soi.

Et puis, mon dernier questionnement, c’est don en France ou à l’étranger? Nous serons dans l’incapacité d’amener un donneur ( les conditions sont draconiennes….), le délai va donc être très long ( et avant qu’on y accède…. Des mois d’examens jusqu’à la biopsie qui ne donnera à mon avis rien). Je n’ai vraiment pas hâte de devoir subir rencontre avec la psychologue, l’assistante sociale, glaçon, oh, excusez-moi, médecin du ceccos ( hein, nanouille…). Si tout ce qui font un enfant en 2 cycles devaient justifier leur désir d’enfant…… Et le passage au tribunal…. J’y suis déjà passé pour mon pacs, une vraie délinquante!!!! Enfin, j’avoue que ça me révolte un peu…. A l’étranger, c’est peut-être un bisness, mais bien plus simple. Ma sœur a eu accès au don ( pour le don d’ovocyte les délais sont encore plus inhumain) en Crète. Elle a donc des adresses. Et surtout, elle les a trouvé très compétent, humain, respectueux ( bien plus qu’en France au niveau de la pudeur). Et puis il aurait au moins ce lien entre ces deux enfants issue du don….. Au moins, ça avance dans ma tête. Dans la sienne aussi d’ailleurs. Il est d’accord pour le don même si c’est très dur pour lui. Il m’a avouer le faire un peu pour moi, mais les hommes ne font ils pas des enfants pour leur compagne. C’est la rencontre avec LA femme qui donne envie de l’enfant le plus souvent.

Voilà où nos en sommes. Pas loin dans la réalité mais un peu plus loin dans nos esprits….. En attendant le 24 août, il va falloir aller travailler un peu…….

Partager cet article
Repost0
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 13:18

….. Et fait son œuvre. Nous apprenons à vivre avec cette douleur lancinante que lui+moi n’existera peut-être jamais. Pour lui, c’est très dur. Il a eu besoin de se replier sur lui pour accepter un peu mieux la nouvelle. Il a du mal à concevoir la paternité sans lien génétique. Sa réaction m’étonne. Je ne pensais pas qu’il serait si réfractaire à une autre forme de paternité, comme le don ou l’adoption. Il y a quelques années, nous avions abordé la question, il m’avait dit être prêt au don si il s’avéré stérile. Aujourd’hui, il ne l’envisage plus du tout de la même façon. Devant la réalité, il se demande si il se sentira père d’un enfant qui ne portera pas ses gènes. Il veut un petit lui, avec ses gènes de la calvitie précoce et sa prédisposition à être mince avec juste un peu d’estomac ( si, si malgré tout ça il est très beau…). On est entrain de “tuer” dans l’œuf  ses fantasmes de mini-lui, qui le prolongerai. Il lui faut le temps de faire le deuil. Je l’accompagne du mieux que je peux, en tentant de taire mes angoisses, avec toute la patience dont je suis capable. Ma seule exigence, très claire, c’est que je ne pourrai vivre sans enfants. La vie nous demande à tous deux un deuil, lui de peut-être faire une croix sur un enfant biologique ( qui sait, la biopsie montrera peut-être quelques survivor…), moi de faire une croix sur cet enfant de nous, de plus créé sous une couette. Je crois que c’est la plus belle preuve d’amour que nous pourrions recevoir l’un de l’autre. Me voilà romantique maintenant…..!!!!!

Nous laissons donc le temps passer, doucement, pour apprivoiser cette tuile et même enclume, qui nous est tombé sur la tête. Nos amis, notre famille sont présents et ça, c’est important et ça fait du bien.

Merci à celles qui m’ont manifesté leur soutient, cette “parenthèse” blog fait du bien….

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 10:27
Je pense que le titre résume bien la situation.... Mardi, veille de notre départ, le verdict le plus incisif est tombé: azoospermie, des zéro et des étoiles recouvrent la page de résultats. Nous avons accusé le coup, et avons décider de partir en vacances comme ci de rien était. Le hic, plutôt difficile de passer sous silence une pareille nouvelle. Nous avons tenté pourtant, sans résultats.... Quelques bons moments, beaucoup de tristesse et des pleurs, et je peux vous assurer que je suis loin d'être une pleureuse! La sensation de ne se sentir bien nulle part. Nous avons donc décider d'écourter nos vacances et de rentrer plus tôt. Pour être bien chez nous, entouré de nos amis et de notre famille. Jusqu'ici, lors des coups durs, nous nous réfugions dans notre bulle, rien que nous deux. Dans cette épreuve, au contraire, j'ai la sensation que si nous utilisons cette méthode nous allons imploser, nous avons besoin de l'aide du monde extérieur. Il souffre, je le sens. Mais, ne sait pas l'exprimer. Alors à part être là, près de lui.....
 Pour le moment, nous attendons le rdv avec le gygy pma le 24 août pour connaître la suite. Je pense qu'il y aura une biopsie testiculaire, et que l'on va nous parler du don... Sur ce point, Mr futur papa se pose bien des questions et ne s'y sent pas prêt pour le moment. Nous allons surement retirer un dossier pour une adoption.... A revoir et réfléchir. Il va nous falloir du temps......
Partager cet article
Repost0
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 13:19
Des trois, c'est celui qui m'a le plus "dérangé". Il est lui aussi écrit par une femme ayant connue l'échec de la pma. Il m'a "dérangé" car je l'ai trouvé parfois culpabilisant et portant des allégations sans fondements sur les causes de l'infertilité. En gros, ça ne marche pas car tu n'y es pas prête dans ta tête. Donc en plus de souffrir de l'infertilité, tu en porte toute la responsabilité. C'est les fille bourrée d'endométriose, avec des trompes bouchée qui doivent être contente en lisant ça!!!! Ayant payé le livre 22 euros, je me suis dit que ça valait bien l'effort que je persiste dans ma lecture. J'ai donc poursuivi et passé cet aspect, elle décrit un monde de la pma au vitriole qui fait froid dans le dos. Elle se questionne aussi sur le réel "consentement éclairé" des couples en mal d'enfant, dans la souffrance. Ai t-on à même de dire stop quand on est en plein de dedans? Tous n'est pas bon à prendre, mais ça m'a permis de prendre un peu de recul et de me questionner " à froid" sur ce que je peux accepter et ce que je ne peux pas. Jusqu'où sommes nous prêt à aller? Cette lecture m'a permis de légitimer cette petite voix au fond de moi qui me dit: " attention, ne va pas trop loin, tu ne pourra plus revenir ensuite, préserve toi"
Je souhaite tenter la pma. J'ai envie d'un enfant de " nous", qui grandira en moi. Mais je ne suis pas prête à "tous" y laisser. Pourquoi pas l'adoption? Je l'envisage même si c'est douloureux, et surtout que Mr Futur papa n'y ai lui vraiment pas prêt. C'est dans un coin de ma tête.
 En bref, tout n'est pas bon à prendre mais il peut être intéressant. Peut être un peu cher....
Partager cet article
Repost0