Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Mélie-Mélo de Lolo
  • : Notre petit bonhomme de chemin pour concevoir ce qui devrait être si simple: un bébé. Mais aussi, un défouloir, une soupape, un endroit pour confier mes mots et mes maux.....
  • Contact

Profil

  • meliemelo79

Archives

15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 17:05

Depuis quelques temps, nous réfléchissons à la possibilité d’acheter une maison. En effet, nous habitons une campagne où les prix sont tout à fait abordable, les taux d’intérêts baissent, le paquet fiscal nous fait les yeux doux, enfin tout est réuni pour accéder à la propriété dans de bonnes conditions. Personnes prévoyantes que nous sommes, avant de nous lancer à corps perdu dans la bataille ( je crois que nous sommes devenu méfiants……), mon homme étant en cdd renouvelable tous les ans, nous avons décidé de prendre rendez-vous avec notre banquier pour estimer nos capacités d’emprunt. Nous voilà donc réunis autour de nos maigres économies et nos salaires loin d’être mirobolant. Ils nous parle dans son jargon, de caution, d’hypothèque, de montage financier, et donc du fameux prêt à taux 0. Il semble persuadé que nous y aurons le droit. Après de nombreuses questions, il rentre les chiffres dans son ordinateur et semble ennuyé. Nous ne pouvons avoir accès au prêt à taux 0, notre revenu annuel est trop élevé de 1000 euros. J’avoue avoir été très étonné. Nous sommes loin de gagner des salaires énormes. Je lui demande alors qui peut pouvoir emprunter ( je doute de nos propres capacités de remboursement) et avoir accès au prêt à taux 0…. Tranquillement, il me répond que la solution est de faire un enfant!!!!!! Je crois, à ma tête, qu’il a compris sa bévue, surtout après lui avoir dit que l’on faisait surtout comme on pouvait…. Je l’ai bien pris dans les dents sa réflexion!

Alors en plus de ne pas pouvoir avoir d’enfant, on doit, pour 1000 euros passer à côté d’une solution de crédit plus avantageuse qui peut changer la donne, surtout si nous achetons du neuf….. Après avoir été célibataire, avec un salaire correcte, donc hyper imposable, me voilà en couple sans enfant, donc toujours trop nanti pour avoir le moindre accès à un petit avantage, sans pour autant gagner des fortunes. La France et sa politique familiale……

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 13:45

Quelques jours de vacances pour s’aérer la tête et revenir plus légère

Quelques jours de vacances pour profiter à fond de mon neveu adoré qui va faire tourner sa tatie en bourrique

Quelques jours à Paris pour me sentir dynamique, jeune, vivante malgré ce projet qui n’aboutie pas

Quelques jours pour faire aboutir un autre projet, et j’espère abandonner mes lunettes de taupe ( certaines rêve de nouveaux seins, moi c’est d’y voir clair..!!!!

A bientôt, en pleine forme!!!!

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 17:18

Nous revenons de notre rendez-vous chez l’uro, et la conclusion est celle que nous attendions: peu de chance d’avoir un résultat positif, environ 20%, avec si c’est positif, des spermatozoïdes de mauvaises qualités qui supporteront mal la décongélation…. Donc bien peu d’espoir. Mais, il faut que l’on passe cette étape pour pouvoir entrevoir la suite, pouvoir passer à autre chose. Nous avons passé une très mauvaise nuit ( peur qu’il ne nous propose même pas la biopsie) mais avons pu discuter, et surtout, lui a pu exprimer ce qu’il ressentait, la difficultés à se projeter dans la suite, tout ce que ce cheminement peut remettre en question chez chacun de nous. Je crois que ça nous a fait du bien, du coup, ce matin c’était moins dur, on y était prêt. Nous avons aussi décidé de prendre contact avec un CECOS, commencer les démarches. Après nous verrons selon le délai, les rencontres, ce que l’on décide. Par contre, je ne sais pas trop comment m’y prendre. Faut-il juste appeler pour prendre un rendez-vous, leur adresser un courrier? Si certaines de vous peuvent m’éclairer….

Horizon biopsie le 27 novembre pour clore le dossier et envisager l’IAD.

 

 

N.B. 9h45 le 3/11: j'ai pris mon courage à 2 mains, rdv au cecos le 10 décembre, 15 mois d'attente environ.... On verra bien. Si ça pouvait conjurer le sort.... J'ai rien contre!!!( c'est mon côté fou qui parle..... Même quand il n'y en a plus!!!)

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 13:15
Je pense que nous avons été nombreux et nombreuses à regarder ce documentaire sur l'adoption. J'ai trouvé le point de vu intéressant, loin du pathos et du voyeurisme. Habituellement, on suit le parcours du combattant des adoptants, mais qu'en ai t-il des enfants? De leur ressenti?
J'ai été touché, émue par ces belles rencontre et la capacité des enfants à s'adapter à ces " nouveaux" parents, par cette femme abandonnant son petit bébé avec beaucoup de dignité, sous le regard d'une caméra respectueuse de son histoire et de sa douleur sans en faire des tonnes. Et surtout de toutes ces équipes, partout dans le monde, prenant en compte l'enfant et ses sentiments, l'enfant qui reste au centre de l'histoire. Je sais que tout ne se passe pas toujours de façon idyllique, mais ça redonne espoir en la nature humaine....
Après avoir pleuré à chaque abandon et à chaque rencontre, je me suis dit " pourquoi pas nous?"
Affaire à suivre...

http://programmes.france3.fr/documentaires/index-fr.php?page=accueil

19H30: Mon homme travaillant la nuit dernière, il n'a pu voir l'émission avec moi ( de toute façon je ne suis pas sûre que ça l'aurai vraiment intéressé....). De retour du travail, j'ai donc pu lui parler de l'émission, de ce que j'ai pu ressentir. Et pour une fois, il n'a pas fait de blagues pourries, il n'a pas changé de sujet et nous avons pu avoir une réelle conversation. Il n'est vraiment pas chaud pour l'adoption ( ça je le savait déjà), mais s'habitue de plus en plus à l'idée du don. Nous avons pu parler de nos envies divergentes sur le nombres d'enfants. En conclusion, il a fini par me dire qu'il ne se voyait pas revivre ça deux fois, et ça je le respecte. Un documentaire vraiment enrichissant. Suite le dimanche 25 à 22h30
Partager cet article
Repost0
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 13:26
Je suis dans cette phase où l'on " fait avec", où la vie reprend le dessus pour recharger les batteries avant la nouvelle difficultée. Comme un coureur d'endurance on se prépare, on panse les plaies, on bande nos muscles. La PMA, c'est des hauts, des bas, des phases d'euphorie et d'espoir, nous apprenons à composer avec, avant la prochaine phase. Je ne suis pas sereine, oh, non, loin de là, je compose juste avec le handicap.
Nous préparons actuellement mon anniversaire, 27 ans. Je le vis mieux que l'année dernière. Je me fais à l'idée que le temps sera long avant l'arrivée d'un bébé parmis nous. Je ne me projète plus en me disant " ah, on sera peut-être trois l'année prochaine". Je me suis donné jusqu'à mes trentes ans, ça nous laisse du temps.
Une grosse pensée positive pour Caline et son homme, c'est demain LE grand Jour.
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 13:47

Juste un petit mot pour toutes vous remercier pour votre présence, vos petits mots, vos commentaires. J’aime vous lire, vous me faite rire, pleurer, me donnez de l’espoir. Auparavant, je n’aurai jamais cru écrire sur un blog. Je trouvais ça un peu trop…. Et puis, cette tuile, ce cadeau pourri de dame nature la chienne et le besoin d’écrire, de “ vider” mon sac. Merci de me lire et de me soutenir, ça me fait du bien de me sentir parmi vous, de faire parti “du groupe” des handicapés de la nature. Et puis, ça permet aussi de voir qu’on peut aborder le problème différemment , ça évite de se replier sur soi, son petit nombril, ça façon de penser, ça ouvre d’autre horizon. Alors merci encore!!!!!!

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 13:20
Ce rdv nous l'attendions en nous disant qu'il allait nous permettre de répondre à certaines de nos questions. Je crois que j'avais même de l'espoir par rapport au dernier spermogramme. J'avais fini par me convaincre que c'était une bonne nouvelle, que c'était un signe de production. Je me surprennais à y croire. Et puis, le rdv qui sert à rien.....
A part nous resortir les même choses avec sa veille empathie de m*****, et un " vous verrez avec l'uro " à chacunes de nos questions, je n'ai rien appris. Pour le spermogramme, il ne s'est pas prononcé, il nous a dit " de voir avec l'uro"!!! Donc, j'ai les boules d'y avoir cru, j'ai les boules d'avoir été trop c**** pour espérer. Je suis en colère contre la vie et ses injustices, la fatalités et toutes ces conneries, contre moi pour m'être moitié mis à pleuré ( et c'est vraiment pas mon genre de pleurer, et encore moins en présence d'inconnus). Et puis en colère contre le doc. Pourquoi nous avoir fait revenir? Pourquoi ne pas nous avoir directement adressé à l'uro avec nos examens, vu que ce n'est pas dans ses compétences? Au moins, ça me permet de retourner ma colère contre quelqu'un d'autre que moi (et je crois que la colère me sert à ne pas m'effondrer complètement....)...... Il aura au moins servi à ça!!!!!!!! Et à vider mon porte-monnaie pour pas grand chose......
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 21:28
L'impression d'avoir perdu 2 mois, un rdv qui ne nous a rien appris, et qui m'a même plutôt cassé le moral..... Rdv avec l'uro le 2 novembre..... Je reviens lundi pour vous raconter tout ça.
Partager cet article
Repost0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 14:11

Gens qui rit, gens qui pleure, c’est un peu la thématique du week-end passé…. Un soleil radieux, un homme amoureux, un espoir qui renaît au vu du dernier spermogramme….. Mais, un homme malade ( angine) donc pas de balades en bord de mer comme prévu, un découvert qui grossit à vu d’œil ( j’ai plutôt la fièvre acheteuse quand le moral n’est pas là), le temps qui ne passe aussi vite que je le voudrais, la fatigue dû à un planning de boulot pourri ( comment enchainer jour/nuit toute les semaines pendant un mois….) et du coup, petit “craquage” dimanche matin….. Après un bon réveil en larmes, la journée a plutôt était agréable même si elle ne s’est pas passé comme prévue…..

J’en ai marre de cette attente. Tout ce que j’espère c’est que le gygy pma ne va pas encore nous prescrire des examens et qu’il va immédiatement nous envoyer chez l’urologue. Qu’on fasse cette foutue biopsie, au moins on sera fixé.  Les examens nous amènerons à la même chose: la biopsie. Et même si on nous dit qu’il y a peu de chances de trouver des “survivor” on prendra quand même la décision de la faire, donc quel intérêt d’attendre encore et encore!!! Voilà l’état d’esprit…..

Et puis je flippe pour la suite…. Même si la biopsie est positive, la fiv icsi va t elle fonctionner? Pourrons nous faire plusieurs essais? Le gygy a beau dire que tout va bien pour moi, ma fsh est quand même pas top et mon echo à J3 faite par mon premier gynéco ( faite avant la découverte de l’azoospermie) montrait des ovaires qui  fonctionnaient un peu “ trop bien”, c’est à dire une maturation de trop de follicules qui entraineraient surement une ovulation de mauvaise qualité, voir parfois inexistante ( j’ai pourtant des cycles un peu long de 31 jours mais bien réguliers). Serais-je OPK? J’ai peur à mon tour de “merder”. Et  si la biopsie est négative, qui me dit que le don va fonctionner? La France ou l’étranger?

J’ai l’impression que la biopsie n’est que la partie émergé de l’iceberg. Même si elle est positive rien ne sera gagnée. Le combat ne fera que commencer…..

Prochaine étape: rdv PMA le 1 octobre….. J’ai hâte…. Même si je sais bien que ça n’apportera pas de réponses à toutes ces questions…..

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 14:25

En effet, chaque jour, la vie nous amène à nous adapter à des situations imprévues, bien différentes de celles envisagées, elle est un peu chienne même parfois, la vie…….

Il y a quelques années, lorsque nous étions encore tous deux étudiants, je rêvais d’une vie trépidante avec chacun un emploi épanouissant, des voyages, du mouvement. Et puis le parcours de Mr Chéri a été un peu plus chaotique qu’escompté……

Nous nous sommes alors adaptés…. Je ne rêvais plus que de pouvoir vivre dans la même ville, dans un petit appartement, avec chacun un boulot pas trop mal pour installé notre petite vie à deux, et pouvoir enfin nous projeter ensemble.

A la fin du long cursus universitaire de Mr Chéri, nous avions l’espoir qu’il trouve un emploi intéressant. Nous étions prêt à aller partout, même à l’étranger pourvu qu’il trouve quelque chose d’intéressant et d’épanouissant….. Mais il n’a rien trouvé ( merci au long cursus universitaire hyper spécialisé…). Nous nous sommes retrouvés dans un ville que nous n’aimions pas, loin de notre famille, entourés d’une population hostile et indifférente. Nous étions, seuls, malheureux, sans perspectives d’avenirs. Nous avons ravalé notre déception et nos larmes et avons changé notre fusil d’épaule.

Nous avons déménagé, autant faire un boulot pourri ( pour lui) là où on l’a choisi. Nous sommes revenus près de notre ville d’origine. Et là, la chance nous a de nouveau souri. Oh, nous n’étions pas exigeant, nous avions revu nos idéaux à la baisse. Un petit boulot pour lui, pas trop chiant avec un revenu fixe c’est déjà pas mal, même si c’est le smic. Il lui a fallu faire le deuil de ces rêves de boulot dans l’écologie ( ça, c’était il y a 2 ans et c’est toujours pas gagné…), nous projeter encore “autrement”. J’ai appris à me réjouir plus facilement des petites choses et nous avons trouvé un autre équilibre, d’autres projets, nous nous sommes adaptés.

Et puis, un beau matin, nous nous sommes dit pourquoi ne pas faire un petit “ nous deux”? Ce n’est peut-être pas le bon moment, mais y a t’il un moment idéal pour faire un enfant? Aller, c’est parti pour un nouveau projet. Nous y avons donné de notre personne (!), nous sommes investis dans ce projet, mais comme avec nous rien n’est simple……. Il va falloir passer par la case PMA…… De nouveau, c’est dur, il faut s’adapter à ce nouveau “ changement de programme” que nous impose la vie. Petit à petit, l’idée fait son chemin. Nous nous y faisons, nous apprenons à vivre ”avec”. Et je me surprend de nouveau sur mes capacités à faire “avec”. Je prend du recul, je le vis avec plus de sérénité même si il reste de la douleur, de la frustration, des angoisses. Je suis persuadée que nous finirons par faire aboutir ce projet, je ne lâcherai pas le morceau!!!!

Avec le recul, je sais qu’il y a bien pire histoire de vie que nous, que nous sommes en bonne santé, nous nous aimons, nous sommes “ équilibrés”, n’avons de problèmes financiers majeurs. Pourtant, la vie ne nous a pas offert grand chose avec facilité, même un bébé, la vie c’est pas du gâteau comme dit un certain Mano Solo. Mais nous nous adaptons à ces situations, encore et toujours. Je m’étonne même parfois… Hier, nous avons rendu visite à un couple d’amis qui viennent d’avoir une petite fille. Même pas ce sentiment de p***** de jalousie, juste la joie pour eux, et l’envie de le vivre bientôt. J’ai même réussi à féliciter sincèrement une collègue de travail pour sa grossesse ( et oui encore une …..). Je me sens plutôt mieux, même si le vague à l’âme est parfois là. On s’adapte…… Ma nouvelle doctrine est: tout ce qui ne tue pas rend plus fort!!!!!!!

Partager cet article
Repost0